L’interview exclusif #1
8 septembre 2017
L’Interview exclusif #3
10 octobre 2017
Show all
En ce mois de Mars, voici un nouvel interview exclusif pour vous présenter Pierrick Grangé.
Commission Communication ✎ : Bonjour, présentes toi : nom, prénom, âge, lieu d’habitation.
Pierrick  : Je suis Pierrick Grangé, j’ai 17 ans et j’habite chez mes parents à Saint Herblon.
✎ : De quelle manière es-tu impliqué dans le club d’Ancenis handball ?
 : Je suis joueur dans l’équipe -18G, et je m’entraîne depuis quelques temps avec les séniors.
✎ : Et à part en tant que joueur, as-tu un autre rôle dans le club ?
 : Oui, j’ai suivi une ou deux formations d’arbitre. Du coup cette saison je dois faire 5 arbitrages que je réalise lors de match -12 ou -14 par exemple.
✎ : Depuis quand es-tu licencié à Ancenis Handball ?
: Je suis revenu à Ancenis Handball depuis un an, mais j’y avais déjà joué pendant 3 ans jusqu’en -14 première année. Ensuite je suis parti au HBC Nantes où j’ai joué ma deuxième année de -14, puis en -15 et -17 région. Mais durant la saison dernière au H je me suis blessé trois fois à la cheville ce qui fait que j’ai joué seulement 2 matches dans la saison. Donc mon année était fichue, et je ne pensais pas pouvoir jouer en -18 national vu mon niveau, donc j’ai décidé de revenir à Ancenis.
✎ : Comment t’es venue cette passion pour le handball ?
 : J’ai commencé par faire du foot mais c’était dehors, il pleuvait, c’était nul ! Et j’ai un ami d’école (Martin, joueur -18G aussi) qui m’a proposé d’essayer le handball parce qu’il venait de s’inscrire. Du coup c’est ce que j’ai fait et j’ai bien accroché. Je faisais en même temps du basket, mais finalement j’ai choisi de poursuivre dans le hand.
✎ : Pour en revenir au club d’Ancenis Handball, quels sont, selon toi , les points positifs et les axes d’amélioration du club ?
 : C’est familial ! Plus familial qu’au HBC Nantes par exemple qui est un club avec des professionnels, où les jeunes s’entraînent pour accéder au centre de formation avec des entraîneurs qui visent le niveau national. Pour ce qui est des choses à améliorer, je sais pas trop, je trouve que le club marche bien, en tout cas ça me convient ! Y’a juste un truc, même si on n’y peut rien … si je prends l’exemple des -18G, cette année on n’est pas énormément de joueurs (13), du coup entre les nouveaux arrivants et ceux qui ont commencé le hand depuis tout petit le niveau est très hétérogène. L’idéal ce serait d’avoir assez de joueurs pour faire deux équipes engagées à des niveaux différents, pour que tout le monde puisse jouer un temps de jeu correct à chaque match.
✎ : As-tu un souvenir marquant au club ?
 : C’était en -14 je crois ! Il y a eu un match très serré, le score devait être de 22-22, il restait 5 secondes même pas, et sur la dernière action je provoque un penalty. La fin du match sonne donc la victoire se joue sur ce dernier tir. On me dit d’y aller, alors je vais tirer et malheureusement je loupe le penalty. Du coup les copains, un peu déçus, me disent que j’aurais pu faire mieux … Alors à l’entraînement suivant on a fait une série de penalties et au final y’en a seulement un ou deux qui a réussi à marquer.
✎ : Parlons maintenant un peu de toi. Que fais-tu dans la vie ?
 : Je suis lycéen en 1ère S au lycée Joubert.
✎ : As-tu une autre passion en dehors du handball ?
 : Oui, le tennis. J’en fais aussi en club. J’arrive à cumuler les deux comme les matches de tennis sont le dimanche matin et les tournois se déroulent pendant les vacances, ça colle bien avec le hand.
✎ : Et donc on termine sur une dernière question posée par Kevin (interview précédent) : que ressens-tu après une défaite ?
 : Alors ça dépend, si je trouve qu’on a bien joué, je vais dire que c’est pas grave. Par exemple cette année on a pas mal de défaites mais quand on joue collectif et qu’on est appliqué je suis content. Mais quand on perd et qu’il n’y a pas beaucoup eu de jeu, bah ça m’énerve parce que j’aime pas perdre, je suis hyper mauvais joueur en plus. Mais bon c’est quand même pas pour ça que je vais grogner auprès des joueurs sauf si vraiment on fait n’importe quoi, mais c’est très rare.
✎ : Super, merci beaucoup Pierrick !